Philippe Forest

Né à Paris en 1962, diplômé de l’Institut d’études politiques, docteur ès Lettres, Philippe Forest a enseigné la littérature française dans les universités anglaises. Professeur de littérature comparée à l’Université de Nantes, il poursuit son chemin littéraire en publiant essais et romans à un rythme soutenu. Son œuvre est marquée par une expérience unique et douloureuse : celle de la perte de sa fille, morte à quatre ans d’un cancer. Ce thème apparait dès son premier roman L’enfant éternel et court tout au long de son œuvre : Le roman infanticide évoque le deuil et la perte de l’enfant à travers la lecture de grands écrivains mais aussi Sarinagara comment survivre aux douleurs de l’existence - ou dans Le Siècle des nuages qui retrace la vie romancée de son père, pilote à Air France. Ses essais sont consacrés à la littérature et à l’histoire des courants d’avant-garde. Il collabore à la revue Art Press en tant que critique.